pâte de piments

J’avais déjà expliqué ma recette  de pâte de piments l’année dernière, mais j’en ai  donné ou fait goûter autour de moi et les gens ont tellement aimé qu’ils m’ont redemandé la recette. Donc, je recommence pour ceux qui n’auraient pas trouvé dans le moteur de recherche de ce blog  ou pour les plus pressés…

La chaleur de l’été pour l’hiver

À vrai dire, j’en ai fait plusieurs fois l’hiver dernier, car nous avions récolté une grande variété de piments. Cette année, une ou deux variétés n’ont pas germé, les semis avaient pris du retard à cause de nos vacances  mais la cueillette a été abondante aussi (en serre, bien sûr)

Alors je vous donne une recette parce qu’il faut bien commencer mais ensuite vous pouvez la décliner avec d’autres épices (curry, carvi),avec ou sans ail, avec ou sans tomates, etc. La force dépendra des piments que vous utiliserez et des proportions entre piments forts et piments doux .

D’abord il vous faudra laver et épépiner les différents piments. Pensez à mettre des gants car certains sont très forts et même après plusieurs lavages de mains, il m’est arrivé d’avoir les yeux qui brûlent juste après les avoir légèrement touchés. Il existe d’ailleurs une échelle officielle qui classe les piments en fonction de leur force, c’est l’échelle de Coleville .

La force du piment est surtout dans les pépins et dans la partie blanche à l’intérieur.

 

parties à éliminer

pour un petit pot de pâte, j’ai utilisé

_180g de piments de diverses variétés

les gros piments  achards sont les plus doux; les tout petits (oiseaux) sont très forts et les piments antillais(arrière-plan) parmi les plus forts du monde  ! !

_30g d’ail

_8 g de chacune des épices suivantes : cumin, coriandre, fenouil

les épices bien moulues

_1 pincée de sel

_2 c à s d’huile d’olive

+ facultatif 50g de tomates séchées ou confites

piments prêts pour le mixeur

Je découpe en morceaux ail et piments,je mouds les épices et passe l’ensemble des ingrédients au mixeur assez longuement pour avoir un mélange  relativement fin et homogène. La pâte est très odorante .

Les piments ne sont pas seulement intéressants au goût, mais ils dégagent aussi une odeur puissante qu’on retrouve dès que l’on pénètre dans la serre et que personnellement j’aime beaucoup. Parfois, j’ouvre le bocal juste pour me faire plaisir avec  l’odeur.

De quoi pimenter son quotidien

Cette purée de piment relève tous les plats. Elle se conserve bien au frigo ou même dans un endroit frais en ajoutant une petite couche d’huile d’olive sur le dessus de la pâte. Personnellement, je n’en fais pas de très grosses quantités à la fois, car les piments se conservent aussi et tant qu’ils ne sont pas secs, on peut refaire de la purée régulièrement. Et quand ils sont secs, on les mixe aussi et on a une poudre de piment.

Et, en ajoutant de la mayo, vous avez une sauce samouraï maison qui pique, qui pique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image