Retour de vacances

Peut-on abandonner son jardin trois semaines en mai ?

Oui, si on peut compter sur une gentille voisine qui arrose, ouvre et ferme les serres, protège en cas de gel, etc.

Ces photos datent de 15 jours, je vous prépare une visite détaillée dans quelques jours.

l’entrée du jardin envahie d’herbe

Cependant, quand on revient l’ampleur du travail fait un peu peur, car la nature n’était pas en vacances et si les légumes ont bien poussé dans l’ensemble, l’herbe a parfois pris le dessus .

Difficile de retrouver les semis de carottes, panais, fenouils et compagnie. La bourrache domine!

Heureusement pas de dégâts majeurs, il n’a pas gelé, pas de grosses chaleurs non plus et heureusement pas de grêle .

Les tomates ont bien grandi mais n’ont pas beaucoup de fleurs.
Les pommes de terre sont bien sorties, la ciboulette a fleuri.                                                  On aperçoit maïs, tournesols et haricots au deuxième plan.
Un bon passage de binette et c’est propre!

Dom à peine descendu de la voiture s’est jeté sur la binette pour un  désherbage minutieux de chaque parcelle l’une après l’autre. Un beau coup de rotofil  dans les bandes enherbées  et, en 3 ou 4 jours (à plein temps!),il a remis son jardin en ordre :autant vous dire qu’il avait mal au dos les jours suivants.

On ne retrouve plus l’allée.J’aime bien cela fait jardin anglais

Et dès le lendemain du retour, nous avons pu cueillir de la batavia, des artichauts et aussi des fraises.

Même si en Guadeloupe, nous avons pu découvrir plein d’autres légumes et surtout des quantités de fruits délicieux, cela nous a fait plaisir de manger nos propres récoltes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image