La chaleur de l’été pour l’hiver

Au vu des températures de ces derniers  jours, même la chaudière et le potage du soir ne suffisent pas à nous réchauffer. J’ai donc cueilli tous les piments restant dans la serre (mûrs ou pas) Cela nous aidera certainement.

Les plus verts et rosés sont de la cueillette du jour.

Il y en a une belle quantité, Ciboulette avait déjà fait un essai de purée de piments (bonne) et comme je voulais récupérer quelques graines, nous avons décidé d’en refaire un peu. Alors, je me suis mis à la tâche.

Je mets un gant, il y en a des forts

J’ai gardé des graines de Cabris (habanero), des oiseaux, des cloches, des blancs, des achards et celles du petit piment de ma jardinière Solène (coucou) Là,  je laisse la plume (le clavier) à Ciboulette qui va vous expliquer sa recette.    ……..

C’est la première année que nous cultivons autant de variétés de piments. Les autres années, nous n’avions que des Cayenne que je faisais sécher et que je réduisais en poudre pour les conserver donc j’ai dû chercher d’autres recettes pour conserver et utiliser la production de Dom.

J’ai donc suivi la recette que vous retrouverez avec le lien suivant: http://www.cuisineaz.com/recettes/puree-de-piment-

C’est facile à faire et très bon. La force dépend des piments que vous y mettez .

J’en ai fait une première version avec des piments cloche pas très mûrs et le résultat  fût très concluant et pas si fort que ça, car nous mangions presque la purée à la petite cuillère .

Du coup, j’ai pris des piments plus forts et plus mûrs et c’est bien sûr plus costaud.  J’ai utilisé 4 piments Achards  bien rouges, 4 piments cloche, 4 piments blancs (qui sont maintenant devenus rouges) et encore 4 habaneros  + 5 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe de grains de coriandre (de notre récolte), 2 cuillères à soupe de graines de cumin et j’ai remplacé le carvi par des graines de fenouil, sel et huile d’olive.

Tous les ingrédients

On mixe le tout le plus finement possible et on obtient une pâte bien colorée et bien parfumée qui vous servira à relever vos plats .

Vu la quantité récoltée, on va finir comme Soprano  En  Feu (Je suis chaud, je suis chaud…)

Vivement l’été prochain et la nouvelle serre

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 réponses sur “La chaleur de l’été pour l’hiver”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image