Les chats

En pleine canicule, à l’ombre sur la terrasse sous le marronnier

Déjà tout petit, je vivais avec des chats trois couleurs, donc des chattes (voir Mendel) et j’en ai toujours. Ici, elles ne sont pas apprivoisées (elles ne passent pas leurs journées sur le canapé) Je leur donne des croquettes tous les jours, mais leur grand plaisir c’est la chasse. Les souris et mulots ont de la bile à se faire, mais ce qu’elles préfèrent chasser ce sont les oiseaux !

Adieu ma vieille

La plus vieille (une bonne quinzaine d’années) est morte il y a quelques semaines. Je ne sais pas ce qu’elle a eu, la vieillesse certainement. Sa fille s’est retrouvée seule et était un peu désorientée, et plutôt agressive. Depuis j’ai trouvé la raison de son attitude.

Les chattes ne rentrent jamais dans la maison, elles vivent dans les greniers, les tas de foins, les bâtiments, le jardin, la cour et les prés attenants. Je pensais que la plus jeune avait des petits mais le temps passant, je commençais à douter de mes observations.

Belle  découverte un matin : la petite fille de ma vieille chatte morte quelque temps plus tôt et une jolie trois couleurs en plus !
 

Elle joue avec sa mère et piétine mes plants de salades. Ce n’est pas que du bonheur ces petites bêtes, il y a beaucoup d’inconvénients.

La relève est assurée.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire