Gâteau poires-chocolat

Gâteau ou clafoutis, je me suis posé la question pour le titre mais pour moi le clafoutis c’est aux cerises alors là même si ça ressemble beaucoup à la recette du  « cacou »(cf mon article de l’été dernier),on appellera cela un gâteau aux poires. Après, rien ne vous empêche de le rebaptiser et même de le transformer à votre goût .

Pour un essai, je suis plutôt contente du résultat. C’était excellent et même Dom qui n’est pas très dessert a bien apprécié. J’avoue qu’il m’a dit que ça aurait été bien sans chocolat alors que pour moi c’est le chocolat noir qui amène du caractère à ce dessert .

En tout cas, j’avais besoin d’utiliser rapidement des poires hyper-mûres qui s’abîmaient à vue d’œil. Ce sont des petites poires type « williams » bien juteuses, fondantes et sucrées provenant de la nouvelle maison de  notre fils Matthieu dans le Châtillonnais. Le plus long a été de les éplucher, car elles n’étaient vraiment pas grosses et bien avancées.

Les ingrédients

  • 4 ou 5 poires (selon grosseur), moi j’en ai bien mis 10!
  • 3 œufs
  • 100g de sucre
  • 100g de farine
  • 200 ml de lait
  • 60g de chocolat noir assez corsé
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 paquet de levure (facultatif)

Déroulé de la recette

  • Éplucher les poires et les couper en 4 (6 ou 8 si elles sont grosses)
  • Battre les oeufs avec le sucre
  • Ajouter la farine tamisée et le sel
  • Ajouter le lait
  • Casser le chocolat noir en petits morceaux (pas râpé, car il faut qu’il  reste des morceaux après cuisson)
  • Beurre un moule à manqué de 20cm de diamètre environ
  • Mettre au fond du moule les poires

 

  • Verser dessus l’appareil  à gâteau
  • Parsemer de chocolat

 

  • Cuire 40min à 180 °
  • Quand il est cuit, passer une lame de couteau tout autour pour le démouler. Le renverser sur un plat et « normalement » ça descend tout seul .

    à la sortie du four

J’ai testé avec ou sans levure et je n’ai pas vu une grande différence.C’est de toute façon un gâteau qui ne monte pas beaucoup et qui a tendance à s’affaisser un peu en refroidissant. Il faut dire qu’il y a une grosse proportion de fruits. Je vais de ce pas le goûter avec des pêches (qu’on m’a données).

A  cette saison, les vergers regorgent de fruits de toute sorte et on partage entre voisins, amis, famille, plutôt que de jeter.Les poules récupèrent les parties abîmées et nous font de bons œufs à mettre dans les gâteaux qu’on partage avec les amis…

Un cercle vertueux et écologique, pas vrai!

Bon appétit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image