Compostage

Il me restait un bon tas de sciure, paille et déjections de bovins et caprins, le tout imbibé d’urine. Ce mélange avait été récupéré chez mon voisin transporteur. Pour en tirer profit au jardin un bon compostage s’impose.

Belle matiére
Belle matière, il y a aussi un tas d’herbe séchée. Depuis il a plu pas mal et la sciure est bien humidifiée .

J’ai donc mélangé le tout pour former mon tas de compost à même le sol (très humifère, sur quelques centimètres : un ancien dépôt de fumier) J’ai aussi ajouté le reste de mon stock de feuille et tonte (histoire d’avoir un peu plus de vert)

Un joli tas est formé, J’ai  introduit un peu de terre en rasant le terrain  découvert sous l’ancien tas.

Ensuite j’ai ajouté du BRF de thuya assez fin.

J’avais posé des rondins pour contenir la base

Puis une petite épaisseur de broyat plus  grossier qui était mélangé  avec  de la tonte en décomposition a été étalée. Et pour finir, j’ai lié le tout avec une couche de foin et un bon arrosage .

Le tas fini  fait 2.5m/2m/0.8m de forme trapézoïdale (environ 2,5 m cube)

Si le tas chauffe c’est gagné (à suivre). Si le compost évolue bien, je l’utiliserai pour semer dans mes parcelles au printemps prochain.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image